Feijoada par Amanda Carneiro

« La feijoada comme le reflet de la démocratie raciale au Brésil »

Bon marché et nourrissants, on retrouvait souvent les haricots noirs feijao dans la cuisine des esclaves africains au Brésil. Ils en faisaient un bouillon agrémenté de chou puis, pour lui donner du corps, ils le saupoudraient de farine de manioc torréfiée, la farofa. De temps à autre, ils l’enrichissaient des parties du porc que leurs maîtres ne consommaient pas, comme la langue, la queue, les pieds ou encore les oreilles. On y trouvait aussi des tranches d’orange que les africains avaient déjà l’habitude de manger pour se prévenir du scorbut.

Le regard de Rosilene Vitorino, ancienne cheffe de l’ambassade brésilienne à Paris :
“Pour moi, la feijoada c’est un des plats les plus brésiliens : il y a les viandes salées et le chou qui viennent des Portugais ; la farofa (…) des Indiens d’Amérique et l’orange qui vient des esclaves noirs.”

Et pourtant, retracer une origine n’est pas toujours aussi simple, comme en témoigne Amanda Carneiro, une brésilienne d’origine africaine, quand on lui demande d’où vient sa famille. Pas aisé pour elle non plus de trouver les ingrédients qui font la typicité de sa recette alors qu’elle se trouve à la préparer lors d’une visite à Genève, en Suisse.
C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans cette vidéo. Et on vous livre déjà une info : sa feijoada, nous on l’a adorée !!

Recette

PERSONNES

12

TEMPS

3 heures

ORIGINE

Brésil

Ingrédients

2 cs huile olive
2 tasses d’oignons hachés
2 cs ail haché
2 feuilles de laurier
Sel
Poivre noir fraichement moulu
0,5 kg chorizo, tranches de 5 mm
0,5 kg viande séchée de bœuf (si salée, tremper une nuit) en cubes
0,5 kg travers de porc découpés
1 kg haricots noirs (tremper une nuit)
10 tasses d’eau
4 tasses de feuilles de chou vert ou chou kale
4 tasses de riz blanc
Sauce pimentée brésilienne

Accompagnements

Segments d’orange
Farofa (farine de manioc torréfiée dans du beurre ou de l’huile)

Préparation

  1. Dans une grande casserole à feu moyen, versez l’huile.
  2. Quand l’huile est chaude, ajoutez l’aïl et les oignons.
  3. Réduire le laurier en petits morceaux et ajoutez-le dans la casserole.
  4. Assaisonnez de sel et de poivre.
  5. Faites revenir pendant 5 minutes.
  6. Ajoutez le chorizo et continuez de cuire pendant 4 minutes.
  7. Ajoutez ensuite les cubes de bœuf, les travers de porc, les haricots noirs et l’eau.
  8. Portez à ébullition, passez sur feu moyen doux et laissez mijoter jusqu’à ce que les haricots soient tendres, pendant environ 2h30.
  9. Ajoutez de l’eau si nécessaire pour garder les haricots immergés.
  10. Cuisez le chou vert à part.
  11. Préparez la farofa.
  12. Préparez les segments d’orange.
  13. Une fois la cuisson terminée, utilisez le dos d’une louche pour écraser un quart des haricots. Corrigez l’assaisonnement si nécessaire.
  14. Pour servir dans les règles de l’art brésilien, disposez une cuillère de chou et une de riz sur chaque assiette et versez une cuillère de feijoada sur le riz. Ajoutez un peu de sauce épicée sur l’ensemble de l’assiette. Complétez-la avec les segments d’orange et la farofa. Et voilà, c’est prêt !
Feijoada
Feijoada 2
Amanda